La formation d'aide-soignante

  • Accueil
  • La formation d'aide-soignante

De catégorie V, le diplôme d’Etat d'aide-soignant (DEAS) s'acquiert à l'issue d'une formation de 10 mois, soit précisément 41 semaines.

Dense, la formation de l’aide-soignante se déroule en alternance, sur 1435 heures, entre cours théoriques et stages de terrain.

Vous cherchez à préparer le concours d’Aide-Soignante ? Culture et Formation peut vous aider efficacement à obtenir votre concours d'entrée en école. Demandez à recevoir une documentation gratuite ! Etudiez de chez vous à votre rythme et sans contrainte !

Le contenu de la formation d’aide-soignante

Plus de 20 000 élèves aides-soignantes décrochent leur diplôme d’Etat chaque année.

La formation comprend 8 modules en institut de formation, d'une durée de 17 semaines soit 595 heures. Un stage est lié à chaque module, sauf pour les modules 7 et 8. Les élèves aide-soignantes effectuent 6 stages cliniques, de 24 semaines soit 595 heures dans différentes structures de soins, pendant leur formation :

  • Le module 1 Accompagnement d'une personne dans les activités de la vie quotidienne dure 4 semaines avec 4 semaines de stage.
  • Le module 2 L'état clinique d'une personne nécessite 2 semaines de cours avec 4 semaines de stage.
  • Le module 3 Les soins fondamentaux est riche avec 5 semaines d’enseignement et 8 semaines de stage.
  • Le module 4 Ergonomie est étudié durant 1 semaine et mis en pratique en stage durant 2 semaines.
  • Le module 5 Relation-Communication est un vaste sujet qui demande 2 semaines en Institut de formation et 4 semaines sur le terrain dans une structure.
  • Le module 6 Hygiène des locaux hospitaliers est essentiel, avec 1 semaine d’enseignement et 2 semaines de stage.
  • Le module 7 Transmission des informations nécessite 1 semaine de cours.
  • Le module 8 Organisation du travail dure 1 semaine.

L’étudiante a 5 lieux de stage obligatoires, au cours de son cursus. Seul le 6ème lieu de stage est laissé au libre choix de la future aide-soignante, en fonction de son projet professionnel. Elle a l’obligation de réaliser un stage dans :

  1. Un service de moyen ou long séjour, auprès de personnes handicapées ou âgées (EHPAD, foyer de vie…).
  2. Un service de court séjour, en chirurgie (hôpital ou clinique).
  3. Un service de court séjour, en médecine (hôpital ou clinique).
  4. Une structure de psychiatrie ou de santé mentale.
  5. Un établissement extrahospitalier comme un CMP (centre médico-psychologique), centre de dialyse, réseau de santé, centre d’addiction...

Les professionnelles diplômées peuvent bénéficier de passerelles. Certains modules de la formation leur sont validés d’office. Les futures aides-soignantes n’ont pas besoin de suivre les cours, passer les examens et réaliser le stage correspondant. En fonction du diplôme, le nombre de modules varie :

  • Les personnes titulaires du DEAP (diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture) sont dispensées des modules 2, 4, 5, 6, 7 et 8. Ils doivent seulement passer les modules 1 et 3.
  • Les titulaires du DEAMP (diplôme d’Etat d’auxiliaire médico-psychologique) sont exemptées des modules 1, 4, 5, 7 et 8.
  • Les professionnels avec un DEA (diplôme d’Etat d’ambulancier) bénéficient d’une dispense pour les unités d’enseignement 2, 4, 5 et 7.
  • Les élèves ayant un DEAVS (diplôme d’Etat d’auxiliaire de vie sociale) ou la mention complémentaire (MC) d’aide à domicile sont dispensés des modules 1, 4, 5 et 7.
  • Les professionnels avec un titre professionnel d’assistante de vie n’ont pas besoin de passer les unités 1, 4 et 5.
Accessible sans diplôme
Besoin d'être guidée ?
Demandez à être contactée par un conseiller Culture et Formation par téléphone pour étudier votre situation et recevoir une documentation

* Tous les champs sont obligatoires
Le déroulement de la formation d’aide-soignante
aide soignante étude

Selon l'IFAS (institut de formation d’aides-soignantes) choisi par la candidate, la date de rentrée en formation et le nombre de semaines de congés peuvent varier. Si l'élève commence en janvier, il bénéficiera de 7 semaines de vacances, au moment de l’été. Par contre, si l'élève démarre en septembre, il ne bénéficiera que de 3 semaines, durant les fêtes de fin d’année.

Au cours de sa formation, la future professionnelle est soumise à un contrôle continu. Elle a également des épreuves pour valider chaque unité d’enseignement. Ces dernières peuvent prendre la forme d’un écrit comme un QCM (questionnaire à choix multiples), des questions courtes ou d’un oral.

L’évaluation peut avoir lieu sur le lieu de stage, sous la forme de mise en situation professionnelle (MSP). L’élève doit effectuer un certain nombre d’actes de vie quotidienne pour aider une personne hospitalisée et / ou âgée.

Sont déclarées reçues au diplôme professionnel d'aide-soignante, les élèves qui ont validé leurs évaluations des modules de formation et de stages.

En plus de stages, la future aide-soignante peut se constituer une réelle expérience professionnelle, sous le statut d’apprentie. Réservé aux personnes de moins de 26 ans, il est possible de bénéficier d’un contrat d’apprentissage. L’étudiant partage son temps entre la formation en institut qui s’étale sur 18 mois, les stages et le travail dans la structure, qui l’emploie. Elle perçoit un salaire entre 41 et 61% du SMIC.

Le financement de la formation d’aide-soignante
aide soignante formation

La formation pour devenir aide-soignante est payante. Son coût peut être variable de 500 à 4000 euros.

Seuls les instituts d’un CHU (centre hospitalier universitaire) ou de l’AP-HP (assistance publique / hôpitaux publics) proposent une scolarité gratuite. Les frais d’inscription restent à la charge de l’élève. La formation se déroulant dans un lycée professionnel est gratuite. Avec un statut d’étudiant, il est possible de demander une bourse à l’Education Nationale, en fonction de la situation de l’élève et des revenus de ses parents.

La scolarité est payante dans les écoles des centres hospitaliers publics ou privés, les instituts de la Croix-Rouge et les écoles privées.

Dans les Greta, la formation est réservée aux personnes de la formation continue. Payante, la scolarité reste à la charge de l’employeur, par le CIF (congé individuel de formation) ou du plan de formation. Le salaire est maintenu durant la formation.

En fonction du statut, il est possible de bénéficier d’aides financières. Le financement peut être total ou partiel.

Afin d'obtenir une aide pour le financement de la formation, les candidats peuvent se renseigner auprès des organismes suivants :

  • Le Conseil régional.
  • Pôle Emploi pour les demandeurs d'emploi.
  • La Mission Locale réservée aux jeunes de moins de 26 ans.
  • L’ARS (Agence Régionale de Santé).

Par le biais de la formation continue, les salariés bénéficient d’une formation financée par l’employeur et un organisme agréé comme le Fongécif ou l’Opacif.

Depuis 30 ans, votre expert du secteur paramédical

Durée de la formation, méthodologie, mode d’évaluation, facilités de paiement en fonction de votre budget … EN SAVOIR PLUS