Le guide pour devenir aide-soignante

  • Le guide pour devenir aide-soignante

Métier de proximité et d’accompagnement, l'aide-soignante est une profession paramédicale reconnue, pour sa dimension de soutien et d’aide vis-à-vis du patient.

Le site Devenir aide-soignante permet d'aborder le métier et de répondre avec précision à toutes les questions que l'on se pose, avant d'exercer l’emploi d'aide soignante. Le site vous guide, pas à pas, dans votre démarche d’orientation professionnelle.

Chaque année, en France, environ 20 000 postes se libèrent. Avec le vieillissement de la population, de nombreuses offres d’emploi sont à pourvoir dans les EHPA (établissement d'hébergement pour personnes âgées).

Profession d'avenir, le secteur de la santé recrute des professionnelles ayant obtenu le diplôme d’Etat d’aide-soignante...

Le concours d’aide-soignante et les différentes épreuves

Aujourd’hui, on recense près de 400 000 aide-soignantes en France, dont plus de 90% sont des femmes.

L'entrée en institut de formation d'aide-soignante (IFAS) se fait obligatoirement sur concours.

Chaque école organise son concours d'admission. Les modalités administratives d'inscription au concours peuvent varier selon l'institut de formation.

Une seule condition est requise pour passer le concours : il faut être âgé de 17 ans à la fin de l'année des épreuves d'admission. Aucun diplôme n’est exigé.

Le concours se déroule en 2 étapes :

  1. Une épreuve écrite d'admissibilité d'une durée de 2 heures, notée sur 20, portant sur l’actualité sanitaire et sociale, ainsi que la biologie humaine. L'épreuve écrite d'admissibilité permet d'apprécier la faculté de compréhension et de réflexion du candidat. Son but est de tester et contrôler les connaissances de la future aide-soignante. Autant que la pertinence des réponses, la qualité de l’expression est primordiale. Il est important de s’entraîner en faisant des examens blancs avant le jour J.
  2. Une épreuve orale d'admission d'une durée de 20 minutes, notée sur 20, sous forme d’entretien avec le jury à partir d'un thème relevant du domaine sanitaire et social. Il se déroule en 2 temps. Avec l’exposé, le jury évalue le sens d’analyse de la personne. Ensuite, il cherche à connaître les qualités, la motivation de la future aide-soignante et sa vision du métier. Elle doit avoir une image de la profession lucide et réaliste. Des questions personnelles sont posées sur le cursus scolaire, les expériences professionnelles, les loisirs, les activités bénévoles… L’opinion de la candidate est sollicitée sur le quotidien de l’aide-soignante et sur le monde soignant en général. Des questions ouvertes sont fréquentes sur l’avenir de la personne, en cas d’échec au concours ou le choix de l’école. L'épreuve orale d'admission ne se déroule que si le candidat a obtenu une note égale ou supérieure à 10 / 20 à l’écrit.

En fonction des diplômes, il est possible de bénéficier d’une dispense d’épreuve écrite.

Les professionnels de santé ou les personnes ayant une expérience professionnelle de 3 ans en tant qu’ASH (agent des services hospitaliers) peuvent bénéficier d’une sélection sur dossier, avec une dispense totale d’épreuves.

Le métier d’aide-soignante
Le métier d'aide-soignante

Collaboratrice de l'infirmier, l'aide-soignante contribue au bien-être de la personne tout en assurant des soins de confort. Elle accomplit de nombreux actes courants non médicaux : prévention des escarres, aide au port de contention, hygiène corporelle des patients...

Intégrée à une équipe pluridisciplinaire, l'aide-soignante accompagne l'infirmière dans les activités quotidiennes de soins. Sous sa responsabilité, elle assure des soins d'éducation, de bien-être et de surveillance. Elle accomplit différents actes d’accompagnement dans les gestes de la vie quotidienne : l'aide à la toilette, au lever et coucher, au repas...

L'hygiène des locaux est une tâche importante dans le travail de l’aide-soignant : désinfection du matériel, désinfection d'une chambre d’un patient après un départ, la réfection des lits...

Durant une hospitalisation, l’aide-soignante est proche des personnes auprès desquels elle intervient quotidiennement. Avec un rôle relationnel majeur, elle apporte soutien et réconfort envers le malade et sa famille. Grâce aux échanges, elle peut transmettre ses observations à l'équipe de soins durant les transmissions journalières.

Même si les attributions de l'aide-soignante peuvent varier, en fonction du public, du service et l'établissement, la professionnelle exerce un métier humain. Le terme aide-soignante est employé pour désigner le métier mais également le corps des aides-soignantes, dont font partie les aides médico-psychologiques (AMP) et les auxiliaires de puériculture (AP).

Le salaire et l’obtention du premier emploi
Aide-soignante à l'hôpital

Dès l'obtention de son diplôme, l'aide-soignante peut exercer dans le secteur de la santé, qu’il soit sanitaire, social ou médico-social. Elle peut travailler dans :

  • Le secteur privé. L’aide-soignante peut exercer dans une clinique, un établissement de soins spécialisés pour personnes handicapées, un centre de soins à domicile...
  • Le secteur public. On trouve un grand nombre d’aides-soignantes dans les hôpitaux publics, les centres de soins de suite et de réadaptation (SSR) et les établissements publics de soins (cures)...

Une forte proportion d’aides-soignantes travaille dans le secteur des personnes âgées : établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), résidences-services et foyers-logements.

La recherche d’emploi est différente en fonction du statut public ou privé de l’établissement. Elle se fait par candidature spontanée ou en réponse à une offre d’emploi, dans le secteur privé. Dans la fonction publique, l’aide-soignante doit passer un concours externe pour devenir fonctionnaire. Elle peut également travailler comme contractuelle dans un établissement public.